DiTi TwAy FaNTaSy wORLd

DiTi  TwAy  FaNTaSy  wORLd

Quelques Arpents de neige !

  

                                     ,.. Je chante les harpes, les dragées, le vin du coucher l'eau de rose, les liqueurs, l'hypocras, le clairet, le gracieux des bulles transparentes d'eau calme,.. 

 

,.. et miam nyam yam même les tubercules ignames sont douces à ma bouche glousse en jasant lousse tordent ma frimousse,..

 

,.. sur ma peau plasmique défile les paysages, les forêts de bouleaux, la clôture, les palissades de bois blanc, les prairies verdoyantes  de l'Okanagan,..

 

,.. à l'horizon lointain glissent de mes épaules de page après pages au fil de mes jambes se déroulent les pentes vertigineuses de mes empires quelques arpents de neige et de pire en pire,.. 

 

,.. les Colorado mountains, les streams, les jardins à plaisirs les genêts d'Espagne, les loggias ombrées de treilles aux lumières de mille soleils,..   

 

,.. à 88 miles à l'heure je fais des passages dans le Cariboo coutry au soleil naissant flamboient sur mon casque mes cornes d'ivoire laissent bientôt sur la route des traces noires,..

 

,.. et je rêve, me déplace à présent dans un univers de glace où je compose des opéras sans gloire, des odes pour de nouveaux partages mais pas de bol, pas de pot, rien que du blanc,..

 

,.. et de toute cette vie qui se déroule, il ne me reste que ces pauvres lignes hésitantes encrant un instant l'espace et déjà s'effacent dans l'immensité du chaos poussé par le tumulte grandissant des vents,..

 

,.. quelle importance en char ou carrosse vers le repos en moi à trois mille tours pour l'heure je me tire dans le campement trappeur ainsi passer mes jours restants,..

 

,.. je vivrai là de quelques boites avec mes cd de techno-rondes d'ailleurs j'ai dans mon sac mes reviveurs d'histoire d'amour strange car rien de nouveau ne m'attend ici ou là, absolument rien ne changera avec ou sans moi, tout est vain alors je me souviens,..

   

,.. jusqu'à ce prodigieux matin où devenu ce bloc de chair glacée d'humain givré, le sourire aux lèvres aux premiers rayons du printemps je me fendrai de part en part tel le roc étincelant face au torrent ,..

 

,.. et j'enverrai alors mes globules énergétiques se libérant comme des inter-sondes  dans l'immensité et j'explorerai enfin les surprenantes nouveautés,..

 

,..

 

 

DiTi l'Africain

 

 

 

 

 

                  DiTi -TWAY

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



10/01/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres